La Parrot Wildlife Foundation commence à être plus active ex situ. La fondation a déjà fait l’acquisition de couples non consanguins d’amazones vineuses et de Ara Militaris. Nous pourrons les accueillir à la construction de nos locaux fin 2018.

Ces deux espèces se trouvent actuellement chez un éleveur agréé qui en prend soin en attendant de pouvoir nous en occuper sur place. Ces 2 espèces n’ont pas été choisies par hasard car elles sont en danger critique d’extinction.

L’amazone vineuse :

L’amazone comprend 12 espèces au Brésil dont 4 considérées en danger d’extinction. L’amazone vineuse fait partie de ces espèces. Au Brésil, nous pouvons la trouver du Sud de Bahia à Rio Grande do Sul, mais aussi au Paraguay et en Argentine.

L’amazone Vineuse ne dépasse pas 35cm et ses plumes sont écailleuses et violacées au niveau du buste. Le reste de son plumage est vert et le contour de son cou est bleu.

Ses ailes et son front sont rouges aux extrémités.

L’espérance de vie des amazones vineuses est de 30 ans et il n’en reste qu’environ 2650 dans le Monde !

C’est pourquoi, cette espèce a été en tête de liste de nos acquisitions. Il est important de la préserver et de lui permettre de revenir à un nombre correct d’individus.

Le Ara Militaris :

Le Ara Militaris ressemble à l’Ara de Buffon à la différence qu’il est plus petit en taille et à un plumage vert plus foncé. Il a le croupion bleu turquoise, le front rouge, les pattes grises foncées et l’iris de ses yeux est jaune. Il mesure 70 cm et pèse entre 900 et 1134g.

La femelle est légèrement plus petite que le mâle.

On retrouve le Ara Militaris en Amérique latine (Mexique, Venezuela, Colombie, Pérou, Bolivie, Argentine, Equateur) et comprend 3 sous-espèces.

Ses habitats de prédilection sont la montagne (milieux tempérés et semi-arides) et les forêts tropicales près de l’eau.

Cette espèce est en danger d’extinction et est placée en Annexe 1 de la CITES depuis 1987.

Son espérance de vie est de 60 à 80 ans.

Ce perroquet est très menacé par le trafic animalier et son habitat disparait à cause de l’activité humaine (déforestation, agriculture…), ce qui explique la baisse de son nombre d’individus.

C’est pourquoi nous avons également choisi cette espèce en priorité.

Grâce à vos dons, en plus de pouvoir les reverser à l’étranger, nous pouvons enfin nous consacrer au développement de notre activité ex situ. Nous vous remercions pour votre aide, c’est ensemble que ces projets prennent vie.