On le croyait éteint dans la nature, mais le Ara de Spix, psittacidé en danger critique d’extinction, va bientôt faire son entrée au Jurong Bird Park, parc zoologique singapourien de 202 000 m². Aussi connu sous le nom d’Ara bleu, le Spix est le plus petit de sa famille et la star du film d’animation « Rio ».

Une maison pour les trois dernières espèces de Aras bleus

En plus du Ara de Spix, l’Ara de Lear, autre espèce de Ara bleu fera aussi son entrée au Jurong Bird Park.

Il ne reste environ que 100 Aras de Spix dans le monde en captivité. Le Jurong Bird Park va accueillir 2 Aras de Spix et 4 Aras de Lear. Ils seront présentés au public à partir de fin novembre 2017.

Actuellement, le Jurong Bird Park a déjà en sa possession une espèce de Ara macao bleu : le Ara hyacinthe.

Avec l’introduction du Ara de Spix et du Lear, le Jurong Bird Park sera l’unique parc zoologique du monde où les visiteurs pourront voir les trois espèces existantes d’Aras bleus.

Le Ara de Spix, qui se distinguent par son plumage gris-bleu, est le plus petit de la famille des Aras macaos bleus. L’Ara de Lear ou Ara cobalt, perroquet aussi en danger d’extinction, a le contour des yeux jaune vif et un plumage bleu cobalt vert.

Le quatrième membre de la famille des Aras bleus, le Ara glauque, considéré comme éteint, n’a pas été aperçu depuis 1960.

Ces acteurs qui jouent un rôle dans la protection des Aras macaos bleus

Cette initiative suit le protocole d’accord du parc de juillet 2016. Ce protocole a été établi avec le Ministère de l’environnement brésilien, l’institut Chico Mendes pour la conservation de la biodiversité, le Al Wabra Wildlife Preservation au Quatar, l’association pour la conservation des perroquets menacés (Association for the Conservation of Threatened Parrots), la Parrots International et Fazenda Cachoeira afin de soutenir et de financer le développement d’une population viable d’Aras de Spix en captivité, dans l’éventualité de les relâcher dans la nature.

L’ambassadeur de la république fédérative du Brésil, Flavio Soares Damico a annoncé : « En 2017, nous célébrons 50 ans de relations diplomatiques entre le Brésil et Singapour et nous sommes très fiers de ces solides liens qui nous unissent. En rapprochant nos deux pays, nous sommes ravis de faire partie du projet d’introduction de deux psittacidés originaires du Brésil au Jurong Bird Park [l’Ara de Spix et l’Ara de Lear]. Nous attendons avec impatience la suite des événements qui débouchera sur la réintroduction de ces deux espèces dans leur habitat naturel. Ce qui sera le point culminant de ce projet. Singapour à toutes les raisons d’être fier de l’engagement de la Wildlife Reserves Singapore pour la protection et conservation de la biodiversité. Les Aras sont entre de très bonnes mains. Je suis sûr que le public appréciera cette agréable venue au parc. »

M Mike Barclay, PDG du groupe Mandai Park Holdings a déclaré : « les Aras de Spix et de Lear sont d’excellents symboles de notre engagement dans la protection et la conservation de la biodiversité.

Nous sommes honorés d’apporter notre soutien dans cette lutte pour la conservation et la reproduction du Ara de Spix, avec l’espoir de les réintroduire dans la nature. Nous sommes profondément touchés de la confiance qui nous ait accordée pour la protection de ces précieux perroquets. »

source: http://www.littledayout.com/2017/08/24/jurong-bird-park-debut-rare-blue-macaws-november-2017/